Retour

Boutique Surf , Culture & Surfwear

De la marche

3,00

« A quoi bon emprunter sans cesse le même vieux sentier ? Vous devez tracer des sentiers vers l’inconnu. Si je ne suis pas moi, qui le sera ?  » Henry David Thoreau (1817-1862) quitte à vingt-huit ans sa ville natale pour aller vivre seul dans la forêt, près du lac Walden. Il a pour habitude de marcher au moins quatre heures par jour. Avec cet éloge de la marche, exercice salutaire et libérateur, Thoreau fait l’apologie de l’éveil à soi par la communion avec la nature.

5 en stock

Catégorie :

Description

« A quoi bon emprunter sans cesse le même vieux sentier ? Vous devez tracer des sentiers vers l’inconnu. Si je ne suis pas moi, qui le sera ?  » Henry David Thoreau (1817-1862) quitte à vingt-huit ans sa ville natale pour aller vivre seul dans la forêt, près du lac Walden. Il a pour habitude de marcher au moins quatre heures par jour. Avec cet éloge de la marche, exercice salutaire et libérateur, Thoreau fait l’apologie de l’éveil à soi par la communion avec la nature.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “De la marche”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.